Vous êtes ici : Accueil Historique

Historique

Pendant la guerre.
Pendant la guerre, les seules perturbations que connaît le cinéma semblent se limiter à des coupures de courant et à la suppression de la séance du jeudi en saison froide.
A partir de 1940, le programme en deux parties comprend un film principal précédé en première partie d'un documentaire et d'actualités classiques, puis des actualités mondiales à partir de 1941.

Les vertus éducatives du cinéma étant désormais reconnues, des matinées scolaires (15h) sont parfois organisées.

Sans être totalement prohibées, les distractions sont toutefois réglementées. Un arrêté préfectoral en date du 16 mars 1940 décrète que les spectacles de toutes natures doivent prendre fin à 24h. Quelques mois plus tard, la fermeture des établissements publics est avancée à 22h30 par un arrêté préfectoral du 20 mai 1940. Les horaires des séances sont alors avancés pour permettre aux spectateurs d'être rentrés avant le couvre-feu.
Bien sûr, parfois, les séances sont perturbées par l'occupant.

Si le cinéma suit son cours, la programmation est néanmoins contrôlée et certains articles sont censurés et les films épurés. Débordant de son rôle d'information, le cinéma est également utilisé comme moyen de propagande.
On sait à présent que pendant l'occupation, des films truqués passaient dans les salles obscures.

Pendant toute cette période, des séances de théâtres et de cinéma sont organisées régulièrement au « Palace Rabelais » au profit des familles de prisonniers. Ainsi, les films permettent d'informer en images sur le déroulement de la guerre et les conditions de vie des populations impliquées.

Pendant la guerre, M.Guarsch est le projectionniste.

En ce milieu de siècle, la notion de loisir n'a pas encore l'importance qu'on lui accorde aujourd'hui. Le temps de travail leur laisse une moindre place, aussi sont-ils rares et différents selon les classes sociales. Ainsi, en quelques décennies, le cinéma gagne le cœur des Chinonais, s'imposant vite comme un lieu de culture populaire d'intérêts multiples : moyen de distraction et d'évasion, il est aussi un formidable vecteur d'information et de connaissance.

Vous êtes ici : Accueil Historique